photostudio_1447797936879

Coucou!!!

Alors aujourd'hui une histoire de Bernard Friot, une musique dans Barbie Ce chant tradionelle ainsi qu'un jolie blog avec de belles décorations!!!

Bonne fêtes! !!!

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

•●• LE SITE •●•

Mes Petits Bonheurs

Page spéciale Noël avec tous les bricolages papier, pâte à sel, perles Hama etc. proposés sur le blog, pour fabriquer des décorations de Noël, des objets à suspendre pour le sapin, des cartes de vœux et autres idées. Des calendriers de l'avent Nouveau : calendrier sapin fait de boites triangulaires à imprimer et plier.

◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆ 

•●• Histoire de la princesse qui n’aimait pas le Père Noël  •●•

par Bernard Friot

.Il était une fois une princesse prénommée Pépi.

Ce n’était pas une authentique princesse, en vérité. Mais elle était flle unique et ses parents

l’aimaient tellement qu’ils l’appelaient « princesse ».

Et puis son vrai prénom n’était pas Pépi, mais Pépita.

Pépi était gâtée, terriblement gâtée. Tous les soirs, en rentrant (très tard) du bureau, sa mère

lui rapportait un jouet. Et son père, quand il revenait de voyage d’affaires, la couvrait de

cadeaux qu’elle n’ouvrait même plus.

Dans sa chambre, placards et armoires débordaient de jouets ; les chaises, le tapis et même

le lit en étaient couverts. Pour aller se coucher, Pépi devait se frayer un chemin à coups de

pied.

Noël approchait. Comme chaque année, ses parents demandèrent à Pépi :

- As-tu écrit au Père Noël, princesse ?

- Je ne veux rien à Noël ! grogna-t-elle.

L’idée d’être encombrée de nouveaux cadeaux la terrifait. Mais, chaque soir, ses parents

insistaient :

- Et ta lettre au Père Noël, princesse, elle est prête ?

Alors Pépi, à contrecœur, débarrassa son bureau d’une pile de DVD et commença à écrire :

Cher Père Noël…

Elle s’arrêta là. D’abord, parce qu’elle ne savait comment continuer. Et puis le Père Noël ne lui

était pas « cher » du tout : elle le détestait, en vérité, parce qu’il lui apportait des tonnes de

jouets dont elle ne savait que faire. Elle réféchit, mordilla un crayon et deux stylos et… elle

eut une idée ! Vite, elle griffonna :

Monsieur Père Noël,

offrez-moi un jeune chien. Mais pas un chien de race, juste un petit chien de la SPA, tout

jeune, tout fou et rigolo. ET C’EST TOUT ! OK ? RIEN D’AUTRE !

Les parents de Pépi, bien sûr, lurent la lettre et en furent assez surpris. Mais ils obéirent au

souhait de leur flle et, le matin de Noël, elle découvrit au pied du sapin une corbeille

enrubannée dans laquelle dormait un adorable chiot aux poils noirs et bouclés.

Pépi l’emmena aussitôt dans sa chambre et entreprit de le dresser.

D’abord, elle lui apprit à courir après les jouets qu’elle lançait et à ne PAS les rapporter, mais

à les distribuer aux enfants du voisinage. Elle le dressa aussi à porter livres et CD à la

médiathèque et à les glisser en douce sur les étagères. Et à creuser des trous dans la pelouse

pour y cacher des petites voitures ou des Légos.

Bref, au bout de deux mois, la chambre de Pépi était presque vide et elle pouvait jouer

tranquillement à la maman et au bébé. C’est elle qui était la maman, naturellement, et le chiot

jouait très bien le rôle du bébé (c’était vraiment mignon de le voir sucer sa patte en

dormant !).

Et pas de danger que la chambre soit à nouveau encombrée par les jouets. Chaque soir, le

chiot (qui est devenu un grand chien) monte la garde à l’entrée de la maison et il ne laisse pas

entrer les parents de Pépi s’ils ont un paquet dans les mains !

Voilà, l’histoire est fnie, mais je dois ajouter deux lignes spécialement adressées au Père Noël

(je sais qu’il lit mes histoires la nuit, quand il a des insomnies) :

Surtout, n’approchez pas du 3, rue des Petits Pois, Colmiron-sur.Odette ! Un gros chien à

poil noir saute sur toute personne vêtue d’un manteau rouge et d’un bonnet à pompon blanc !

Il n’y peut rien, le pauvre, il a été dressé pour ça !

◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇

•●• La musique •●•